Soutenir le développement des VTC

Après une première annonce réduisant à 15 minutes le délai minimum pour monter dans un VTC uniquement aux nouveaux clients/utilisateurs du service, le gouvernement a fait subitement machine arrière et imposerait ce délai de 15 minutes à tout le monde et annonce en parallèle la délivrance de 1000 licences de taxis supplémentaire.

 

A la lecture de cette première annonce, cette mesure semblait plutôt honnête et permettait de clairement indiquer aux VTC l’interdiction de prendre en charge des clients sans réservation préalable, phénomène qui se produit notamment aux abords des gares et aéroports et plus communément appelé dans le milieu, la « pêche ». Cette pratique arrive notamment lorsque les chauffeurs emmènent des clients à l’aéroport et une fois sur place, certains préfèrent aller proposer leur service directement aux clients dans l’enceinte de l’aéroport pour éviter d’effectuer le trajet retour à vide.

Cette pratique est bien sût totalement interdite aux VTC et réservés aux taxis parisiens et taxis de banlieue qui paient une License pour pouvoir prendre des clients dans la rue et dans les stations de taxis. Avec cette première annonce, les pouvoirs publics et notamment, les boers (la police des taxis) pouvait simplement faire appliquer la loi et réprimander facilement les VTC qui se risquerait à racoler la clientèle des taxis.

 

24 heures plus tard, le gouvernement annonce en fait qu’il s’agissait simplement là de piste de réflexion et que ce délai de 15 minutes serait en fait appliquer à tous les clients des VTC.

Quand on sait que 75% des voitures commandées via les centrales de réservation de VTC prennent en charge les clients en moins de 10 minutes, à quoi rime cette nouvelle réglementation si ce n’est à protéger le gros gateau des taxis et à donner un peu de temps au leader du secteur du taxi que sont G7 et taxis bleus pour mettre leur système d’information au niveau de ces nouvelles start-ups ?

Ce délai de 15 minutes ne vise qu’à freiner le développement de ces sociétés de VTC notamment auprès de la clientèle d’affaires qui voyait dans ce nouveau service une alternative très intéressante au quasi-monopole des centrales de réservation de taxi.  

 

Dommage encore une fois que le gouvernement ne sache prendre des positions visant à faire avancer la France et à permettre le développement d’un nouveau service de transport sans encombre, qui plus est avec un fort potentiel de création d’emplois.

 

Pour toutes ces raisons, je soutiens les vtc que sont Le Cab, chauffeur Privé et Snapcar pour signer la pétition visant à supprimer ce délai de 15 minutes minimum entre la réservation et la prise en charge d’un client et vous invite à consulter le site web relayant les parodies liées à ce délai de 15 minutes sur Twitter (www.pournepasfaireconcurrence.com).  

 


Nouvelle bataille des taxis pour protéger leur gros gâteau

Chauffeur_priveSi le service de taxi moto a longtemps été le chat noir des chauffeurs et syndicats de taxi qu’ils accusent de concurrence déloyale, ces derniers n’avaient apparemment pas vu venir avec  la loi du 22 Juillet 2009 le potentiel de développement des Voitures de Tourisme avec chauffeurs (VTC), plus communément appelé chauffeur privé.

Le taxi moto et les VTC sont pourtant bien des alternatives complémentaires aux taxis pour le client.

Le taxi moto utilisé majoritairement par les cadres et dirigeants d’entreprises permet de garantir un temps de trajet connu à l’avance à toute heure de la journée. En contre partie, il faut voyager léger, passer l’appréhension du deux roues, être seul, etc.

Le VTC, très développé dans les grandes villes comme NY et Londres avec plus de chauffeurs privés que de taxi classique permet toujours à l’avantage du client d’avoir une offre complémentaire avec un tarif fixe, pas de frais d’approche, un service haut de gamme avec des voitures Berlines type Mercedes Classe E, un chauffeur qui vous ouvre la porte et des petits bonus toujours appréciables: chargeur de téléphone, choix de la musique, bouteille d’eau etc.

Quant les taxis s’en prenaient aux taxis motos, on a toujours pensé chez Urbandriver qu’il n’avait jamais étudié en profondeur ce service puisque ce marché est une niche représentant environ 20 millions d’euros par an sur Paris soit une broutille par rapport au marché du taxi. (voir Etude ICI). C’est surement pour cette raison d’ailleurs que les centrales de taxi type G7 et autres ne cherchent pas à se positionner sur ce marché qui risquerait de créer des conflits avec leurs affiliés et qui est un marché trop petit.

Pour le VTC, il en est tout autrement car  le marché est beaucoup plus important. On dénombre actuellement à Paris entre 1000 et 2000 VTC vs 17 000 taxis et le marché n’en est qu’à ses balbutiements. A titre de comparaison on dénombre à Londres environ 50 000 minicabs pour 22 000 taxis et à New-York 40 000 chauffeurs privées pour 15 000 taxis. Donc oui le marché est potentiellement énorme et là, les taxis ont un peu plus de souci à se faire qu’avec les motos taxis.

Le lobbying des taxis ne souhaite pas partager son gros gâteau en argumentant notamment que la license est aujourd’hui évalué à environ 250 000€ sur Paris et tente donc de freiner ce développement en imposant par décret ou arrêté une mesure pour obligé un délai minimum de 15 voire 30 minutes aux chauffeurs privés pour prendre en charge leur clients ; Ce alors que toutes les sociétés actuellement en place, Chauffeur privé, Uber, Snapcar, Club Chauffeur, Lecab proposent des applications sur smartphones permettant de commander un chauffeur privé en temps réel avec des temps d’approche régulièrement inférieur à 10 minutes.

Nicolas Rousselet, président de l’Union nationale des industries du taxi indiquait recemment dans Les Echos: " Sans délai, grâce aux smartphones, les réservations des VTC équivaudraient à des commandes immédiates. Cela constituerait un contournement de la loi de 2009 (qui prévoit que le transport en VTC ne peut se faire que sur réservation préalable), seuls les taxis étant autorisés à attendre la clientèle sur la voie publique.et mettrait en péril la profession de taxi très réglementée".

Il est également question de limiter le service de VTC aux seuls touristes et non à la clientèle d'affaires et aux noctambules. Jean-Michel Rebours, président de l’Union de défense des taxis parisiens (UDTP) et trésorier adjoint de la Fédération nationale des artisans du taxi (Fnat) déclarait récemment dans Liberation « Les VTC dépendent du ministère du Tourisme, ils devraient donc uniquement faire du transport de touristes. »

Toutes ces nouvelles start-up attendent impatiemment la réponse du gouvernement qui  devra se positionner entre immobilisme et défense des intérêts des taxis ou ouverture de ce marché plein d’avenir qui devrait créer de nombreux emplois et apporter aux consommateurs une nouvelle alternative au transport urbain.


A tous les passionnés d’automobiles, Porsche Cup et Porsche Driving School


Porshecup1 Porshecup2 Porshecup3Week-end riche en émotion avec une invitation de dernière minute pour la première manche de la Porsche Carrera Cup ou mon ami Andrea Barlesi pilote au volant d’une porsche de Nourry Competition.

Dimanche matin, 08h00, direction Le circuit du Mans avec un ami, et nouvelle surprise, nous prenons  la route à bord d’une magnifique Lotus Exige S. Arrivé au Mans, le soleil est au RDV, nous disposons d’un accès dans les stands, ou Andréa nous fait découvrir sa voiture, et sur la grille de départ, toujours un moment magique pour tous passionnés d’automobiles.

Comme l’indique Andrea sur son compte Twitter qui vous permet de suivre toute son actu en temps réel, "Lived the worst race week-end ever. It was a big nightmare Crash In Race 2", week-end a oublié avec une 8° place dans la première manche et un abandon dans la deuxième course. Certes le résultat n’est pas au rendez-vous mais ce n’est que le début du championnat, encore 10 courses sur la saison 2013. 

Après ces moments forts en émotion, une dernière bonne surprise avec un rendez-vous à la Porsche Driving School sur le circuit de la maison blanche pour un essai d’une Porsche. Au choix, 991, Cayman ou Boxter. J’opte pour le nouveau Cayman que je trouve magnifique. 3 tours de circuit avec les conseils d’une charmante instructrice, Marlene Brogggi, qui pilote sur Mac Laren dans le championnat Blancpain Endurance Series.

Voilà un bon moment qui permet de déconnecter du quotidien et de reprendre le boulot plein d’entrain.


Paris – Orly à 2€, qui dit mieux ?

CovoituragePetite veille matinale dans la presse, et la surprise proposition de transfert entre Paris et Orly à 2€, soit moins cher que les transports en commun et les navettes Air France. Un taxi Parisien, selon l’adresse de départ, l’horaire et la circulation coute entre 40€ et 90€ pour un aller simple, en moto taxi depuis Paris vers l'aéroport d'Orly, il faut compter entre 50€ et 90€ selon le type de véhicule et l’horaire de départ.

Le prix proposé est donc en prenant l’échelle basse 25 fois moins cher qu’un moto taxi. Comment est ce possible ? Un particulier résidant à Paris et travaillant à Orly propose un co-voiturage avec un départ tous les matins à 06h30 pour la modique somme de 2€ par passager.

En considérant en moyenne 2 passagers chaque matin, cela représente 80€ dans le mois, ce n’est pas cher payer mais cela couvre probablement les frais d’essence de ce particulier pour se rendre à son travail.

Lorsque la police des taxis, les Boers, traquent les faux-taxis dans la capitale, ils font état d’un phénomène en constante augmentation. Au vue de l’offre proposé Paris – Orly à 2€, le particulier annonce clairement la couleur :

« CHAUFFEUR PARTICULIER DEPOSE LES PERSONNES A LEURS DOMICILE OU AILLEUR (aeroports , gare , travaille, boites de nuit ... ) JE SUIS DISPONIBLE A TOUTE HEURE MEME DE NUIT ! TRAJET SUR PARIS / REGION PARISIENNE ( voir province ) TRES PETIT PRIX (mieux qu'un taxi) APELEZ MOI A TOUTE HEURES ************* »

La question que je me pose, cela ne risque t-il pas d’être considéré comme une concurrence déloyale vis-à-vis des taxis parisiens. Dans le reportage diffusé le 10 Décembre 2012 sur BFM intitulé « La bataille des taxis », Ahmed Senbel, Président de la Fédération des Taxis Indépendants Ile de France, mettait en avant une concurrence déloyale avec les Shuttle et taxi motos. Qu’en est-il vis-à-vis du co-voiturage ?


Impact de la hausse des carburants sur l’activité du taxi moto

Hausse_prix_essenceAvec un cours du baril de pétrole à 119USD aujourd'hui, quel est l'impact de la hausse du prix des carburants sur l'activité du taxi moto à Paris?

Avec un prix moyen du SP98 à 1,729€ et du SP95 à 1,675€ aujourd'hui (source : zagaz.com), les chauffeurs de moto taxi voient leurs dépenses en carburants fortement augmentées et par conséquence leur marge diminuée. Si la consommations des maxi scooters Burgman 650cc est legérement inférieure à 6 litres au 100km, il est difficile de descendre en dessous des 8 litres au 100 km pour les Honda Goldwings équipées d’un 6 cylindres.

A raison de 5000 kilomètres dans le mois, en tenant compte de l'augmentation moyenne du prix des carburants de +6,3% sur les 6 derniers mois, sur la base d'une consommation de 8 litres au 100km, le budget carburant d'un chauffeur de taxi moto a augmenté de 40€ par mois, soit 500€ par an. 

Seule parade possible pour limiter l’augmentation pour les chauffeurs, utiliser les principes de l'ecoconduite, soit une conduite souple, moteur à bas régime en limitant au maximum les accélérations et freinage brutaux.

Coté centrale de réservation, ce sont les « dispatcheurs » qui rentrent en jeu afin d’organiser les plannings des chauffeurs de la façon la plus optimale possible, par exemple en proposant des montées et des descentes aux aéroports d’Orly ou Roissy au même chauffeur afin de limiter au maximum le nombre de kilomètre parcouru à vide.

 

Autre impact tout aussi négatif de la hausse des prix du carburant sur l'activité de transport de personnes à moto, de nombreux automobilistes vont chercher au maximum à limiter leur consommation d’essence en reduisant tout d’abord la vitesse et certains français vont même jusqu’à laisser leur voiture au garage ce qui engendre une baisse du trafic sur les routes et une réduction des bouchons parisiens.

Dans cette période électorale, cette diminution de l'usage des véhicules satisfera pleinement les "Verts" qui y voient, à juste titre, une réduction de la consommation des matières premières et une diminution des émissions de CO2. Il n'en reste pas moins que la diminution des bouchons réduit momentanément l'interêt du service de taxi moto.

 


Chauffeur de taxi moto en BMW K1600 GTL ?

BWM K1600 La Goldwing, le vaisseau amiral de Honda, fait clairement l’unanimité dans le monde du taxi moto aussi bien auprès des chauffeurs que des clients. La souplesse du moteur et la stabilité de la moto, permettent aux chauffeurs, malgré son gabarit, de se faufiler facilement dans le trafic parisien. Les clients, confortablement installés dans le « fauteuil », se sentent parfaitement en sécurité à bord de cette limousine sur deux roues.

Notons que Honda propose le nouveau modèle Goldwing aux US à partir de Mai 2011 et en Europe à partir de 2012.

Et qu’en est-il de la nouvelle berline sur 2 roues de BMW ? Petite visite à la concession BMW de Boulogne. Au premier abord, coté ligne, rien de transcendant. Les stylistes semblent avoir privilégié la finesse à la robustesse et la bavette arrière avec le support de plaque en plastique n’est pas du plus bel effet.

Mais coté tableau de bord avec écran couleur TFT, c’est du grand art digne de BMW. Le multi-contrôleur permet de commander depuis la poignée, le système audio et de naviguer à travers les menus pour piloter les fonctions de confort et l’ordinateur de bord. Et l’équipement pléthorique proposé avec notamment phares au xénon directionnels, selles et poignées chauffantes, régulateur de vitesse, bulles électriques, ABS..  agrémenté par son moteur 6 cylindres en font clairement la nouvelle grande routière du marché.

Ce qui compte avant tout dans le cadre de notre activité de transport de personnes à moto, c’est le confort du passager ; Et le test d’assise à l’arrière est une très bonne surprise avec un siège et dosseret très confortable ; la position est relativement haute et la bulle électrique offre suffisamment de hauteur pour assurer une bonne protection à la prise au vent.

Alors une BMW K1600 en version GTL pour le taxi moto ? Oui, un chauffeur Urban Driver a signé le bon de commande avec livraison prévue en Octobre. Quelques petits ajustements seront apportés pour améliorer le confort des clients, notamment la pose de reposes-pieds et d’accoudoirs.


Moto et scooter pour économiser gros !

Yves Noël, directeur général de la polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine, un automobiliste devenu scooteriste 125 puis motard par soucis de mobilité et par esprit pratique... avant de l’être par plaisir. Un cas loin d’être isolé. Ce qui est édifiant dans l’article concerne le gain de temps et le gain financier calculé par Mr Noël.

Ainsi, en un an et au guidon de sa routière BMW R1200 RT, il estime économiser non loin de 242 heures de transport et pas moins de 980 € de carburant par rapport à la voiture [...].

Ce qui a donné goût à la moto à Yves Noël ? Les taxi motos parisiens qu’il emprunte lorsqu’il est en déplacement dans la capitale puis un passage de quelques mois par la case scooter 125 [...].

Lire la suite ICI.


Journée Nationale de la Moto et du Scooter le 9 septembre 2008, Circuit Carole.

Journee_nationale_moto_et_scooter_3 "500.000 véhicules légers à moteur ont été vendus en 2007. Plus de 4 millions de français ont au moins une fois roulé sur un 2 roues à moteur en 2007. 5000 entreprises, dont 6 usines sont implantées sur notre territoire et font travailler plusieurs milliers de personnes.
La moyenne de la consommation d'essence d'un 125 est inférieur à 3 litres au cent kilomètre. Tous les services de l'Etat et de nombreuses grandes entreprises utilisent la moto ou le scooter comme outil de travail. Les motos modernes sont aux normes de pollution Euro3, et certaines peuvent même reçevoir l'ABS, voire l'Airbag!

Et pourtant, malgré toutes ces valeurs extrêmement positives pour la moto et le scooter, le monde du 2 roues à moteur souffre d'une image fortement perfectible.
C'est pour cette raison que l'agence Detocom, en partenariat avec Axa prévention et Club 14, avec le soutien de toutes les chambres syndicales professionnelles françaises et européennes et l'aide importante de la FFM, a décidé d'inaugurer, le 9 septembre prochain à Carole (près de Roissy Charles de  Gaulle), la 1ère Journée Nationale de la Moto et du Scooter

Cette journée, dont l'entrée, sur invitation uniquement, sera réservée à la presse, aux "politiques" et aux revendeurs, a pour but de mettre en avant les énormes progrès accomplis par la moto et le scooter en terme de protection de l'environnement, d'amélioration de la sécurité, de meilleure intégration dans la société française...

De nombreux exposants seront présents dans un village dédié, pour mettre en avant leurs véhicules et les faire essayer aux invités sur les différentes pistes mises à disposition, avec un tracé 100% tout terrain. Ils dévoileront certaines nouveautés en exclusivité quasi mondiale!

Plusieurs démonstrations de nature sécuritaire et environnementale seront organisées, notamment le trophée Ecomotoconduite destiné à récompenser les motocycles et les conducteurs les plus économes en carburant.
Avec la JNMS, la moto et le scooter feront, en septembre, leur entrée officielle dans l'actualité citoyenne."

Source: www.journee-motoscooter.fr


zaGaz.com

Zagaz Avec zaGaz.com dont j'avais déjà parlé ICI, vous pouvez suivre les évolutions de prix des carburants en temps réel et trouver la station service la moins chère de votre domicile ou lieu de travail en cliquant ICI.

Je prends poiur exemple la ville de levallois Perret. A  1 km de mon domicile, zaGaz reference 6 stations services :

BP Victor Hugo SP95 € 1.549 / BP Président Wilson SP95 € 1.559 / Garage parking du marché SP95 € 1.569 / Shell Porte d'Asnières € 1.67 / Leclerc Clichy € 1.479 / Total Clichy € 1.6

Relevé effectué sur ZaGaz.com le 16/07/08.

Soit un prix au plus bas de € 1.479/L et un prix au plus haut de € 1.67/L, une variation de 12.9% du prix au litre pour 2 stations situées à moins de 1 km l'une de l'autre.

Avec cette semaine, un cours du pétrole au plus haut de $ 146.20, zaGaz offre un réel interêt aux particuliers et professionnels pour effectuer en quelques clics une vrai étude de marché.