Urban Driver est candidate aux Lauriers 2015 du Voyage d'Affaires

8204217-12815672Urban Driver participe aux Lauriers du Voyage d’Affaires dans la catégorie « Services compris » aux voyageurs d’affaires qui récompense le meilleur service offert aux voyageurs d’affairesDans cette catégorie concourent entre autres ADP, Air France, Havas Voyages, Hilton et Urban Driver.

Si nous suivons au quotidien l’avis de nos clients sur nos prestations de transport via notre partenaire Avis vérifiés, avec des résultats très satisfaisants, (une note moyenne de 9.5/10), la participation d’Urban Driver aux Lauriers du Voyage d’affaires renforce notre savoir-faire en tant que prestataire de transport auprès des entreprises. C’est l’occasion pour nos clients BtoB, grands voyageurs et prescripteurs de donner leurs avis sur les meilleurs prestataires du marché.

Vous pouvez vous aussi voter jusqu’au 18 Septembre 2015 en cliquant ICI. La remise des prix aura lieu le 30 Septembre 2015 au Salon IFM Top Resa à Paris (Porte de Versailles).


Grève des taxis: le malheur des uns fait le bonheur des autres

En région parisienne, le blocage du périphérique dès 6h00 du matin par les taxis en grève pour protester contre l’application Uberpop (mettant en relation chauffeur particulier et client) occasionne de nombreux  bouchons et du stress pour tous les parisiens devant se rendre au travail.

Les blocages des aéroports ensuite, notamment Orly et Roissy touchent cette fois l’ensemble des provinciaux se rendant en déplacement d’affaires à Paris et les touristes qui pour certains repartiront avec un souvenir amer de la capitale et des français.

Si quelques rares personnes indiquaient être étonnées de la densité de personne dans les transports en commun, tous les parisiens étaient au courant du mouvement de grève des taxis et avait pris leur disposition. Si les transports en commun restent la meilleure option pour se déplacer un tel jour de grève, le taxi moto reste une des alternatives les plus efficaces pour circuler dans la capitale embouteillée. Urban Driver a enregistré un volume d’activité 3 à 4 fois supérieur à la normale et n'a sur certain créneau horaires même pas pu absorber toute la demande sur son réseau de chauffeurs affiliés.

Les syndicats de taxi reçus en fin de journée à Matignon s’attendaient à une fermeture pure et simple de l’application UberPOP; malheureusment pour eux, les enjeux sont tout autres. L’époque d’un marché fermé (numerus clausus) sur lequel ont joué les taxis pour protéger leur gros gateau et faire grimper le prix des licences (Yann Ricordel, dirigeant de taxi Bleu indiquait un prix de license à Paris autour de 190 000€ contre 240 000€ il y a encore six mois) et ainsi s’assurer une belle retraite est belle et bien terminée et ce n’est pas nos politiques qui pourront arrêter l’innovation en France et dans le monde.

Il  n’y a pas d’autre issue pour les taxis que de se retrousser les manches et d’innover dans leur métier pour séduire de nouveaux les clients et avoir une approche commerciale et sociale pour les fidéliser. Dans le cas contraire, VTC et applications du type UberPOP continueront à leur prendre des parts de marchés.


Soutenir le développement des VTC

Après une première annonce réduisant à 15 minutes le délai minimum pour monter dans un VTC uniquement aux nouveaux clients/utilisateurs du service, le gouvernement a fait subitement machine arrière et imposerait ce délai de 15 minutes à tout le monde et annonce en parallèle la délivrance de 1000 licences de taxis supplémentaire.

 

A la lecture de cette première annonce, cette mesure semblait plutôt honnête et permettait de clairement indiquer aux VTC l’interdiction de prendre en charge des clients sans réservation préalable, phénomène qui se produit notamment aux abords des gares et aéroports et plus communément appelé dans le milieu, la « pêche ». Cette pratique arrive notamment lorsque les chauffeurs emmènent des clients à l’aéroport et une fois sur place, certains préfèrent aller proposer leur service directement aux clients dans l’enceinte de l’aéroport pour éviter d’effectuer le trajet retour à vide.

Cette pratique est bien sût totalement interdite aux VTC et réservés aux taxis parisiens et taxis de banlieue qui paient une License pour pouvoir prendre des clients dans la rue et dans les stations de taxis. Avec cette première annonce, les pouvoirs publics et notamment, les boers (la police des taxis) pouvait simplement faire appliquer la loi et réprimander facilement les VTC qui se risquerait à racoler la clientèle des taxis.

 

24 heures plus tard, le gouvernement annonce en fait qu’il s’agissait simplement là de piste de réflexion et que ce délai de 15 minutes serait en fait appliquer à tous les clients des VTC.

Quand on sait que 75% des voitures commandées via les centrales de réservation de VTC prennent en charge les clients en moins de 10 minutes, à quoi rime cette nouvelle réglementation si ce n’est à protéger le gros gateau des taxis et à donner un peu de temps au leader du secteur du taxi que sont G7 et taxis bleus pour mettre leur système d’information au niveau de ces nouvelles start-ups ?

Ce délai de 15 minutes ne vise qu’à freiner le développement de ces sociétés de VTC notamment auprès de la clientèle d’affaires qui voyait dans ce nouveau service une alternative très intéressante au quasi-monopole des centrales de réservation de taxi.  

 

Dommage encore une fois que le gouvernement ne sache prendre des positions visant à faire avancer la France et à permettre le développement d’un nouveau service de transport sans encombre, qui plus est avec un fort potentiel de création d’emplois.

 

Pour toutes ces raisons, je soutiens les vtc que sont Le Cab, chauffeur Privé et Snapcar pour signer la pétition visant à supprimer ce délai de 15 minutes minimum entre la réservation et la prise en charge d’un client et vous invite à consulter le site web relayant les parodies liées à ce délai de 15 minutes sur Twitter (www.pournepasfaireconcurrence.com).  

 


Taxi moto et météo France ne font pas bon ménage

Meteo-France-25-02-13Sans aller jusqu’à parler d’activité saisonnière,  l’activité de moto taxi subit des variations importantes de la demande selon les périodes de l’année. L’historique montre clairement des baisses d’activité importantes pendant les vacances scolaires (notamment vacances de Février, le mois d’Août et les vacances de Noël) dûes tout simplement au fait que les clients partent majoritairement en vacances pendant ces périodes.

Le moto taxi reste néanmoins un service disponible tout au long de l’année quelle que soient les conditions climatiques, printemps, été, automne, hiver et au cours de ces deux dernières saisons ou les températures peuvent êtres fraiches, un équipement grand froid est proposé avec siège chauffant, tablier doublé sur les jambes du passager, blouson et gant d’hiver.

Seuls la neige et le verglas contraignent les motos taxi pour des raisons évidentes de sécurité pour les clients et les chauffeurs à annuler certains transferts. La qualité de service que nous proposons chez Urban Driver nous amène dans ce cas à prendre les mesures en avance pour prévenir les clients que le service de moto taxi ne peut être assuré afin de laisser le temps de trouver un autre moyen de transport à nos clients.

On en arrive à notre problème de fond. Sur quel élément se baser pour obtenir des informations pertinentes sur la météo. Autant aller aux sources pour obtenir l’information la plus juste, nous consultons donc en priorité le site de météo France.

Prenons le cas de ces deux derniers jours ; nous sommes contraints Lundi matin 25 Février par mesure de sécurité d’annuler plusieurs transferts, plusieurs chauffeurs étant tout simplement bloqués par la neige dans les départements suivants 94, 92, 78 alors que météo France n’a émis aucune vigilance particulière. La décision d’annuler certains transferts est donc prise tardivement Lundi matin.  

Lundi après-midi, météo France passe l’Ile de France en vigilance orange. Le communiqué indique que les premières neiges sont attendues sur la région parisienne vers 17 heures et devraient s'intensifier vers 20 heures. Jusqu'à 5 centimètres de neige au sol sont attendus.  De son coté, La préfecture de police a annoncé lundi après-midi le passage en niveau 2 du Plan neige et verglas à compter de 18 heures.

Dans ces conditions, il parait plus que légitime et professionnel de prendre certaines mesures vis-à-vis de nos clients en les prévenant dès Lundi soir de prévoir une solution alternative en cas de chute de neige dans la nuit de Lundi à Mardi pour les réservations de Mardi matin.

Vous devinez, je suis sûr, la fin de l’histoire, pas une « goutte » de neige dans la nuit de Lundi à Mardi sur toute l’Ile de France, information vérifiée Mardi matin auprès de notre réseau de chauffeur dans tous les départements d’ile de France, 75/78/91/92/93/94/95 et une partie de client ayant été prévenu Lundi soir de l’alerte Orange de météo France ont préféré annuler leurs réservations et opter pour une solution alternative ce qui a engendré dans le cas présent une grosse perte de chiffres d’affaires suite à l’annulation d’une commande de plusieurs motos.

Monsieur Météo France, c’est enfin à vous que je m’adresse, pourquoi avoir déclaré une vigilance Orange Lundi après midi pour l'annuler dans la nuit alors que l’Ile de France a été très peu touchée ou pas touchée du tout par la neige selon les départements et n’avoir émis aucun communiqué pour Lundi matin alors que les chutes de neige étaient beaucoup plus importantes ? A force de communiquer des informations fausses ou partielles ou dans le mauvais timing , votre crédibilité est mise en cause et dans ce cas vers quelle source d'information s'orienter?


Paris – Orly à 2€, qui dit mieux ?

CovoituragePetite veille matinale dans la presse, et la surprise proposition de transfert entre Paris et Orly à 2€, soit moins cher que les transports en commun et les navettes Air France. Un taxi Parisien, selon l’adresse de départ, l’horaire et la circulation coute entre 40€ et 90€ pour un aller simple, en moto taxi depuis Paris vers l'aéroport d'Orly, il faut compter entre 50€ et 90€ selon le type de véhicule et l’horaire de départ.

Le prix proposé est donc en prenant l’échelle basse 25 fois moins cher qu’un moto taxi. Comment est ce possible ? Un particulier résidant à Paris et travaillant à Orly propose un co-voiturage avec un départ tous les matins à 06h30 pour la modique somme de 2€ par passager.

En considérant en moyenne 2 passagers chaque matin, cela représente 80€ dans le mois, ce n’est pas cher payer mais cela couvre probablement les frais d’essence de ce particulier pour se rendre à son travail.

Lorsque la police des taxis, les Boers, traquent les faux-taxis dans la capitale, ils font état d’un phénomène en constante augmentation. Au vue de l’offre proposé Paris – Orly à 2€, le particulier annonce clairement la couleur :

« CHAUFFEUR PARTICULIER DEPOSE LES PERSONNES A LEURS DOMICILE OU AILLEUR (aeroports , gare , travaille, boites de nuit ... ) JE SUIS DISPONIBLE A TOUTE HEURE MEME DE NUIT ! TRAJET SUR PARIS / REGION PARISIENNE ( voir province ) TRES PETIT PRIX (mieux qu'un taxi) APELEZ MOI A TOUTE HEURES ************* »

La question que je me pose, cela ne risque t-il pas d’être considéré comme une concurrence déloyale vis-à-vis des taxis parisiens. Dans le reportage diffusé le 10 Décembre 2012 sur BFM intitulé « La bataille des taxis », Ahmed Senbel, Président de la Fédération des Taxis Indépendants Ile de France, mettait en avant une concurrence déloyale avec les Shuttle et taxi motos. Qu’en est-il vis-à-vis du co-voiturage ?


Deuxième lavage d'un deux roues chez Clean Bike

Clean-bike-parisSuite à la vente d’un véhicule Urban Driver ce week-end, un maxi scooter Suzuki Burgman 650 cc, je me suis rendu chez Clean Bike dont j’ai déjà parlé ICI pour fournir un véhicule propre à l’acquéreur.

Après un premier essai peu après l’ouverture du premier centre de lavage moto en 2011, les premières bonnes impressions se sont confirmées. Certains chauffeur de la centrale de taxi moto Urban Driver s’y rendent également régulièrement.

 

Le centre de lavage se situe Boulevard Murat dans le 16° arrondissement à 2 pas de la porte de St Cloud.

Le centre de lavage se trouve dans le parking sous-terrain ;  en bas de la rampe d’accès, vous arrêtez  votre moto sur le parking moto avec marquage au sol type départ de grand prix du plus bel effet et une personne vient immédiatement vous accueillir et prend en charge votre bolide selon le soin que vous souhaitez effectuez « soin expert » ou « soin excellence ».

Pour ma part j’ai demandé un soin expert avec lavage du coffre du maxi-scooter pour un montant de 27€ TTC.

Le maxi scooter est pris en charge par l’un des salariés qui va tout d’abord effectuer un prélavage et lavage avec lance haute pression (j’avais demandé un effort particulier sur les jantes du scooter qui étaient noires) puis séchage à la main et par air comprimé.

Le résultat était à la hauteur de mes attentes, le maxi scooter est ressorti vraiment propre et l’acquéreur du véhicule était ravi.

Pour ma part, je ne suis pas un acharné du lavage, je n’irai pas toutes les semaines mais pour faire un bon coup de propre une à deux foix par an, c’est parfait.

J’ai apprécié le soin apporté au client pendant l’attente de son véhicule avec salle chauffée, magazines, accès WIFI, machine à café et des petites attentions telles le produit mis à disposition pour laver son casque.

 

Clean Bike propose également depuis peu un abonnement avec tarif dégressif pour les plus soigneux et la pose de films de protection réalisée en une heure pour différents modèles dont la Honda Goldwing, comptez environ 400€.

 

Le concept semble bien callé, et Benjamin Huet, co-fondateur de Clean Bike prévoit l’embauche de nouveaux salariés pour la saison estivale. Avec une charge de lavage pouvant atteindre jusqu’à 50 motos par jour, un prochain centre de lavage 2 roues est prévu dans l’est parisien, probablement à Vincennes puis lancement à l’étude d’une master franchise.

Bon courage pour la suite de l’aventure Clean Bike.

Suivi du cortège du président de la République en taxi moto

Convoi_HollandeAprès son discours à Tulle, Francois Hollande s’est rendu à Brive pour prendre l’avion à destination du Bourget pour rejoindre le rassemblement Place de la Bastille à Paris.

 A l’arrivée de François Hollande à l’aéroport du Bourget hier soir, environ 70 motos de presse étaient présentes pour suivre le convoi jusqu’à la place de la Bastille à Paris.

Un taxi moto Urban Driver faisait parti de ces motos de presse pour le compte du "Petit Journal" de Canal +. Après le suivi en direct du convoi hier via notre compte Twitter,  voici le résumé de cette aventure heure par heure :

22H00 : Prise en charge du cadreur dans le 15° arrondissement de Paris direction Le Bourget.

 

23h47 : Le chauffeur Mike, de grande qualité, ancien pilote moto, m’indique que François Hollande allait arriver d’une minute à l’autre. De nombreux citoyens attendent le passage de la voiture présidentielle à la sortie de l’aéroport du Bourget pour féliciter le nouveaux Président de la République.

Pour éviter la cohue à la sortie du Bourget, le cadreur, confortablement installé sur la Goldwing 1800cc 2012, à demander au chauffeur de prendre un peu d’avance sur le cortège et la moto s’est positionnée sur la bretelle de l’entrée de l’autoroute A1 pour filmer le passage de la voiture présidentielle et des motos de presse. La moto a ensuite rattrapé le convoi en restant à une distance raisonnable du véhicule présidentielle. Comme on pouvait le voire en direct, certaines motos se trouvaient à quelques mètres de la C5 de François Hollande pour filmer à une vitesse soutenue proche des 100 km/h, autant dire que la maitrise est de rigueur.

 

00h02 : A la sortie du périphérique, une moto de France Télévision se fait renversée. Mike nous indiquera que 2 autres motos ont connu les mêmes déboires dont une évitée de justesse par notre chauffeur chevronné lors du transfert après le passage à la place de la Bastille. Il semble que le motard en BMW n’ait pu éviter un terre-plein central. Heureusement, à la fin du cortège était prévu un véhicule de secours qui a pu prendre en charge notamment les 2 motards de France Télévision qui ont chuté.

 

00h15 : Arrivée de François Hollande à la Bastille

 

Une petite remarque, à juste titre de notre chauffeur, concernant cette aventure, l’esprit motard n’existe plus du moins pendant le suivi du convoi. La seule chose qui compte est d’être au plus prêt du véhicule présidentielle pour obtenir les meilleures images, ca joue des coudes et lorsqu’un autre motard chute, toutes les motos passent leur chemin. 

Grande concentration, grande maîtrise et au final un bon souvenir puisque tout s’est terminé sans encombre et notre client satisfait de la prestation fournie.

Pour ceux que cela intéresse et pour voir le film réalisé par le cadreur, rendez-vous ce soir devant l’émission « Le petit Journal » sur Canal +.

 


J-2 avant l'ouverture du salon de la moto à Paris

Salon moto paris 2011Mercredi 30 Novembre s'ouvre le Salon de la Moto, Scooter et Quad à Paris expo porte de Versailles.

L'équipe Urban Driver s'y rendra durant le week-end pour voir les dernières nouveautés, nous sommes toujours dans l'attente d'un nouveau maxi scooter chez Suzuki pour remplacer l'actuel Burgman 650cc et pourquoi pas découvrir de nouveaux modèles pouvant être utilisés dans le cadre de notre activité de moto taxi. Les critères sont toujours les mêmes, confort et sécurité pour le passager et le chauffeur, fiabilité du fait de l'utilisation intensive que nous faisons des véhicules (en moyenne 5000 km par mois), et puissance.

En tant que motard ou passionné de 2 roues, pensez à notre service de moto taxi parisien pour vous rendre au salon de la moto, vous évitez ainsi la circulation parisienne d'autant plus que l'accès à Paris expo par la porte de Versailles et le boulevard Victor sont très souvent saturés.

Plus d'infos disponibles ICI.


1er centre de lavage moto sur Paris

Clean-bike Une belle intiative dont je fut informé ce jour, le 1er centre de lavage moto a ouvert ses portes à Paris le 29 Août 2011. Pour les motos et scooters Urban Driver, nous avons l'habitude d'aller dans le centre "Elephant bleu" de la porte de Clichy ou à la station Total de la porte de St Cloud qui propose déja un lavage spécial moto.

Clean Bike semble avoir un concept beaucoup plus abouti, conçu spécialement pour les scooters et motos, un accueil client et un positionnement prix correct de 10€ à 35€.

On teste dans les prochains jours et on vous fera part du feedback.

Adresse: 142, boulevard Murat - 75016 Paris
Du Lundi au Samedi de 8h30 à 19h00

Tél : 01 40 71 66 65

 


Impact de la securité routière sur les avertisseurs de radars et les taxis motos

Dans le projet du gouvernement pour lutter contre les mauvais chiffres de la sécurité routière, il y a notamment l’annonce de l’interdiction des avertisseurs de radars.  Si les détecteurs de radars sont d'ores et dejà interdits, est-il possible juridiquement d’interdire l’utilisation d’un système d’information communautaire donnant les coordonnées GPS (latitude et longitude) des emplacements de radars fixes et permettant de communiquer entre les membres via une application sur un mobile telle par exemple Eklaireur ou via un appareil spécifique Coyote, Inforad ou Wikango.

Dans l’hypothèse ou le gouvernement peut véritablement interdire l’utilisation des avertisseurs de radar, que deviennent les sociétés et collaborateurs qui vendent ce service, et qui ont dû effectuer de gros investissements matériels et en développement pour permettre à plusieurs millions d’utilisateurs de disposer d’une information en temps réelle.

Les 3 leaders du marché ont suite à cette annonce créés l’association AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologie d’Aide à la Conduite) ayant pour objectif de promouvoir et défendre l’utilisation des technologies embarquées permettant l’aide à la conduite et un usage serein et sécurisé de la route. Les acteurs revendiquent plus de  4,7 millions d’utilisateurs et souhaitent fortement que le gouvernement revienne sur sa décision.

Une des mesures également annoncé mais qui à ce jour semble ne pas avoir été retenu est l’interdiction de circulation des 2 roues scooters et moto entre les files de voiture. L’intérêt des 2 roues serait alors considérablement remis en cause et de la même manière, le marché des constructeurs ainsi que le service de taximoto serait nécessairement impacté. Le principal intérêt du service de transport à moto est de proposer aux clients un temps de trajet garanti notamment grâce à la tolérance permettant aux chauffeurs de se faufiler entre les files de voitures. Avec une telle mesure, le service de taxi moto n’aurait purement et simplement plus raison d’être.

MAJ 03/06: Maitre Eric de Caumont, avocat spécailisé en droit de l'automobile, invité de l'emission "C dans l'air" du 02/06 confirme qu'il est impossible juridiquement d'interdire les applications avertisseurs de radars sur mobile. "Aucune loi ne peut légitimement interdire aux gens de communiquer entre eux, la liberté de communiquer étant un droit fondamental reconnu au niveau europeen".

De même que les appels de phare et la CB ne peuvent être interdits, si les policiers peuvent saisir un détecteur de radar prohibé depuis 1975, peut-être pourront-ils saisir les boitiers avertisseurs communautaires mais les forces de l'ordre ne pourront jamais interdire une application d'avertisseur communautaire dans un téléphone. En effet, tout le monde possède dans son téléphone des informations privées qu'ils ne peuvent consulter.

Pour voir l'émission, cliquez ICI