J-2 pour l'ouverture du salon SISEG-Proseg

Siseg LE NOUVEAU SISEG-Proseg, le salon international des services généraux et des achats hors production ouvre ses portes les 27, 28 et 29 Mai 2008 Porte de Versailles à Paris.

"En une unité de temps, de lieu et d’action, le SISEG-Proseg 2008 se veut la vitrine fédératrice en  apportant une vision globale des solutions qui font gagner en efficacité. Mais aussi le reflet des innovations au service de l’environnement et du développement durable pour des entreprises françaises citoyennes du monde."


Les futures destinations de la délocalisation...

GlobeA.T Kearney a publié un index des 40 pays les plus attractifs pour la délocalisation. Si le Proche-Orient et l’Afrique représentent la prochaine frontière à conquérir, l’Inde, la Chine et le Sud de l’Asie maintiennent leur domination.

L’Inde est en tête pour délocaliser des activités de services tels les technologies de l’information ou les centres d’appels. La Chine et même la Thaïlande ont vu l’amélioration de leurs infrastructures et l’émergence d’une main-d’œuvre qualifiée accroître leur attractivité.
Les pays les plus à l’Est de l’Europe, la Bulgarie, la Slovaquie et la Roumanie, entrent eux aussi dans le classement. À l’opposé, la République tchèque, la Pologne et la Hongrie perdent des places pour cause d’augmentation des salaires et des coûts et d’une concurrence croissante de pays comme la Thaïlande et les Philippines. Les prochaines destinations d’offshore se situeront au Proche-Orient et en Afrique alors que figurent déjà dans l’index l’Égypte, la Jordanie, les Émirats arabes unis et le Ghana.
Parmi les pays occidentaux, les États-Unis restent attractifs avec une main-d’œuvre qualifiée, des infrastructures solides et un contexte économique favorable, et ce malgré des coûts élevés. L’Europe de l’Ouest attire un peu moins. À noter cependant la place du Royaume-Uni en 28e position, alors que l’Allemagne et la France arrivent en queue du peloton (31e et 35e respectivement). La qualification de leur main-d’œuvre et la qualité de leurs infrastructures ne font pas oublier leurs coûts élevés.


Images  A vos agendas!

Pour les férus de conférence, voici celles à ne manquer sans aucun prétexte:

  • Development Institute International propose deux jours de conférences sur le thème des achats hors production. Les 25 et 26 janvier à Paris. Web : http://www.development-institute.com/NET/fiches_produit/conferences/achats_hors_prod_2006/index.htm
  • Oracle Applications Day aura lieu le 26 janvier au Cnit-Paris La Défense. Une conférence se tiendra de 14 h 00 à 16 h 00 sur le thème : « Améliorer la relation fournisseurs par la pratique avancée des achats. Web : http://www.appsday.com/
  • Le 31/01/06: Exsyde propose un petit déjeuner sur le thème : « Fabricants, distributeurs, acheteurs, réussissez vos projets PIM et catalogue électronique »Web : http://www.exsyde.com
  • Le colloque « La qualité pour tous », organisé par l’Institut supérieur du management par la qualité de l’EM de Bordeaux, aura lieu le 2 février à Bordeaux.Web : http://www.ismq.bordeaux-bs.edu

  • Carrefour France propose une série de présentations autour de la mise en œuvre de son projet de dématérialisation fiscale des factures fournisseurs. Le 2 février à Levallois-Perret, le 23 mars à Mondeville, le 18 mai à Lyon, le 22 juin à Bordeaux.Web : http://www.b-process.com

Si vous êtes intérréssés, je pourrais vous donner la liste des futures conférences sur les achats: Yaka demander!


Ou trouver les dernières informations sur l'e-achat?

Photo_logo_1

Si vous êtes intéressés par les achats par Internet, je vous conseille d'aller visiter le site:  www.e-procurement.fr. Vous y trouverez de nombreuses informations pratiques et surtout les dernières nouveautés sur le sujet.

Il est possible et même conseiller de s'abonner à leur newsletters, l'inscription est gratuite. Dans la newsletter de Janvier 2006, vous trouverez par exemple un dossier intitulé: 

INTEGRER L’E-ACHAT DANS LE SYSTEME D'INFORMATION : PGI OU « BEST-OF-BREED » ?

"Le PGI est une condition, le point de départ des applications d’e-achat. Il assure la gestion des données de base, permet l’approvisionnement, la facturation, la gestion des données fournisseurs .......................la solution « best of breed », consiste à choisir les briques fonctionnelles chez divers éditeurs......".

Chaque mois, vous connaîtrez les dernières actualités des entreprises d'e-achat, leurs innovations, leurs futurs projets, quelques chiffres clés et enfin vous trouverez une interview d'un directeur achat: ce mois ci il s'agit du directeur achat du groupe AXA: Mr Alain Page-Lecuyer.

Si vous rencontrez des difficultés à vous inscrire, n'hésitez pas à me demander.


Pourquoi investir plus sur les acheteurs que sur les vendeurs?

Quelques arguments pour vous convaincre:

  • Ca ne vous demande aucun investissement de départ;
  • Un acheteur va pouvoir agir en amont en diminuant les prix;
  • La moyenne nationale du prix de la force de vente d'un acheteur est de 1.5% du CA contre 15% pour un vendeur!
  • Les acheteurs ont un avantages compétitifs stratégiques, eux seuls connaissent leurs prix d'achat;
  • ...


Comment optimaliser le service achat de votre entreprise grâce à l'union européenne?

1. Aller voir l'Euro Info Centre dont vous dépendez.

2. Mobiliser les actions communautaires de soutien!!!

En effet, l'union offre aux PME et PMI des subventions afin de leur permettre de se faire connaitre au niveau européen.

Le salon Europartenariat en est un exemple. Il permet pour une somme de 300€ (1/10 du prix réel) d'y avoir un stand. Un représentant fixera à l'avance tous vos rendez-vous commerciaux et vous aurez même un traducteur à votre service!

N'hésitez pas à visiter le site: www.rpfrance.org

La France est un des pays en Europe qui profite le moins de ces aides...outre les détails administatifs, ces programmes offrent des avantages financiers, juridiques et STRATEGIQUES!!!


Analyse de la valeur : Première Etape, l’analyse fonctionnelle

A quoi sert un cendrier ? - à écraser ses cigarettes

A quoi sert une fourchette ? - à manger

A quoi sert un hôpital ? - à guérir les malades

FAUX !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

L’analyse de la valeur veut justement vous faire adopter un nouveau type de raisonnement. Vous devez remettre en cause vos idées reçues afin d’apporter de nouvelles solutions !

Pour reprendre ces exemples : un cendrier sert (d’après l’analyse de la valeur) au propriétaire des lieux et non aux fumeurs. De même, une fourchette sert à protéger sa main des salissures des aliments et enfin, un hôpital est avant tout un outils de travail pour les médecins !

Faites attention à ne pas vous tromper d’utilisateurs…

Avoir ce raisonnement fonctionnel permet de mettre en évidence le service rendu à l’utilisateur, c’est à dire ce que le client achète ! Le client n’achète pas le produit lui même mais sa fonctionnalité.

En identifiant les services rendus à l’utilisateur, n’oubliez pas de distinguer l’utile de l’inutile. (Par exemple, dans une bouteille d’eau, seule l’eau est vraiment utile). Vous pourrez ainsi diminuer vos coûts !!! Et c’est bien là le but de l’acheteur !!!

Seuls 20 à 30% des coûts totaux correspondent à une utilité directe pour l’utilisateur. (Pour reprendre l’exemple de la bouteille d’eau, des économies peuvent être réalisées sur la bouteille ou le bouchon…).

PS : Méthode crée par les dirigeants de G.E (General Electric) dans le but de faire 20% d’économie sur leurs achats.


E-sourcing / E-procurement

  • E-procurement / E-sourcing
    • L'e-sourcing correspond à l’utilisation d’Internet depuis la définition du besoin jusqu’à la signature du contrat d’achat pour faciliter la prise de décision achat et plus généralement pour établir une stratégie d’acquisition des produits et des services.
    • L’e-procurement correspond aux tâches qui consistent à utiliser Internet pour opérer les aspects transactionnels de l’achat, des processus de demande d’achat, de commande, de réception et de paiement.

    Introduction à la fonction Achat

    1) Terminologie de base : Achats et Approvisionnements

    Achats et Approvisionnements, les deux termes sont bien souvent confondus dans le langage courant alors qu’ils recouvrent des notions bien différentes.

    La fonction achats est la définition (avec les utilisateurs finaux) des produits à acquérir, la recherche des produits et des fournisseurs, la sélection des fournisseurs selon différents critères (quantité, caractéristiques des produits, livraisons, modalités de paiement) et la négociation des contrats.

    La fonction approvisionnement consiste quant à elle à gérer le contrat signé entre l’acheteur et le vendeur, et à faire respecter les engagements pris par ce dernier.

    « Pour simplifier, l’acheteur doit répondre aux questions : Quels produits ? Quels fournisseurs ? A quel prix ? selon quelles modalités ? Alors que le responsable approvisionnement doit décider de combien et quand ? » [1]

    2) Place de la fonction achat dans l’entreprise

    Selon les directeurs Achat, le poids des achats dans leurs groupes varient entre 30 et 70% de leurs chiffres d’affaires, les volumes d’achats traités sont donc énormes. 

    Petit calcul pour mieux se représenter l’importance des achats et donc ses enjeux stratégiques pour l’entreprise:

    « Si l’on retient le cas extrême ou les achats représentent 70% du chiffre d’affaires et que l’entreprise a une marge nette de 3%, imaginons alors que l’on réduise le coût globale de ses achats de 5%, toute chose égale par ailleurs, la marge nette augmentera de 3 points et demi pour passer alors à 6.5% : elle fait plus que doubler. Avec des coûts essentiellement variables, il faudrait plus que doubler les ventes pour arriver au même résultat ! »

    (Source : AYEL M., Les Achats, Paris, Elenbi Edition, 2003)

    Cette exemple met en avant le fait que dans une période comme aujourd’hui, ou la conjoncture est assez difficile, les entreprises sont incapables de doubler leurs ventes et vont donc s’orienter vers les achats pour faire des économies.


    [1] Source : Les achats, François Champeyrol, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » 1993.