Previous month:
septembre 2012
Next month:
février 2013

Paris – Orly à 2€, qui dit mieux ?

CovoituragePetite veille matinale dans la presse, et la surprise proposition de transfert entre Paris et Orly à 2€, soit moins cher que les transports en commun et les navettes Air France. Un taxi Parisien, selon l’adresse de départ, l’horaire et la circulation coute entre 40€ et 90€ pour un aller simple, en moto taxi depuis Paris vers l'aéroport d'Orly, il faut compter entre 50€ et 90€ selon le type de véhicule et l’horaire de départ.

Le prix proposé est donc en prenant l’échelle basse 25 fois moins cher qu’un moto taxi. Comment est ce possible ? Un particulier résidant à Paris et travaillant à Orly propose un co-voiturage avec un départ tous les matins à 06h30 pour la modique somme de 2€ par passager.

En considérant en moyenne 2 passagers chaque matin, cela représente 80€ dans le mois, ce n’est pas cher payer mais cela couvre probablement les frais d’essence de ce particulier pour se rendre à son travail.

Lorsque la police des taxis, les Boers, traquent les faux-taxis dans la capitale, ils font état d’un phénomène en constante augmentation. Au vue de l’offre proposé Paris – Orly à 2€, le particulier annonce clairement la couleur :

« CHAUFFEUR PARTICULIER DEPOSE LES PERSONNES A LEURS DOMICILE OU AILLEUR (aeroports , gare , travaille, boites de nuit ... ) JE SUIS DISPONIBLE A TOUTE HEURE MEME DE NUIT ! TRAJET SUR PARIS / REGION PARISIENNE ( voir province ) TRES PETIT PRIX (mieux qu'un taxi) APELEZ MOI A TOUTE HEURES ************* »

La question que je me pose, cela ne risque t-il pas d’être considéré comme une concurrence déloyale vis-à-vis des taxis parisiens. Dans le reportage diffusé le 10 Décembre 2012 sur BFM intitulé « La bataille des taxis », Ahmed Senbel, Président de la Fédération des Taxis Indépendants Ile de France, mettait en avant une concurrence déloyale avec les Shuttle et taxi motos. Qu’en est-il vis-à-vis du co-voiturage ?


Débat sur BFM Business Grand Paris : La bataille des taxis parisiens

BFM_GrandParisDébat ce jour sur Bfm Business dans l’émission Grand Paris suite au mouvement de grèves des taxis du 03 Décembre 2012. Etaient présents sur le plateau Ahmed Senbel, Président de la Fédération des Taxis Indépendants Ile de France, Frédéric RENAUDEAU, Délégué de l'Union Nationale des Industries du Taxi, et ont été interviewés Cédric Shimodaira, Fondateur associé de Motocab et Arnaud Poupard, commissaire de police à la direction de l'ordre public et de la circulation

Sujets abordés :

Concurrences déloyales, Infrastructures et emplacements dans les gares et aéroports de Paris notamment à la gare du Nord.

Voie réservée aux taxis dans le sens Roissy-Paris qui devrait d’après Ahmed Senbel prochainement revoir le jour, gain de temps estimé de 15 à 25 minutes pour les taxis voitures pour un transfert entre l’aéroport Roissy Charles de Gaulle et la capitale.

Débat sur le racolage des taxis motos dans les gares et aéroports de Paris.

Pour écouter ou ré-écouter le podcast, cliquez ICI.


Deuxième lavage d'un deux roues chez Clean Bike

Clean-bike-parisSuite à la vente d’un véhicule Urban Driver ce week-end, un maxi scooter Suzuki Burgman 650 cc, je me suis rendu chez Clean Bike dont j’ai déjà parlé ICI pour fournir un véhicule propre à l’acquéreur.

Après un premier essai peu après l’ouverture du premier centre de lavage moto en 2011, les premières bonnes impressions se sont confirmées. Certains chauffeur de la centrale de taxi moto Urban Driver s’y rendent également régulièrement.

 

Le centre de lavage se situe Boulevard Murat dans le 16° arrondissement à 2 pas de la porte de St Cloud.

Le centre de lavage se trouve dans le parking sous-terrain ;  en bas de la rampe d’accès, vous arrêtez  votre moto sur le parking moto avec marquage au sol type départ de grand prix du plus bel effet et une personne vient immédiatement vous accueillir et prend en charge votre bolide selon le soin que vous souhaitez effectuez « soin expert » ou « soin excellence ».

Pour ma part j’ai demandé un soin expert avec lavage du coffre du maxi-scooter pour un montant de 27€ TTC.

Le maxi scooter est pris en charge par l’un des salariés qui va tout d’abord effectuer un prélavage et lavage avec lance haute pression (j’avais demandé un effort particulier sur les jantes du scooter qui étaient noires) puis séchage à la main et par air comprimé.

Le résultat était à la hauteur de mes attentes, le maxi scooter est ressorti vraiment propre et l’acquéreur du véhicule était ravi.

Pour ma part, je ne suis pas un acharné du lavage, je n’irai pas toutes les semaines mais pour faire un bon coup de propre une à deux foix par an, c’est parfait.

J’ai apprécié le soin apporté au client pendant l’attente de son véhicule avec salle chauffée, magazines, accès WIFI, machine à café et des petites attentions telles le produit mis à disposition pour laver son casque.

 

Clean Bike propose également depuis peu un abonnement avec tarif dégressif pour les plus soigneux et la pose de films de protection réalisée en une heure pour différents modèles dont la Honda Goldwing, comptez environ 400€.

 

Le concept semble bien callé, et Benjamin Huet, co-fondateur de Clean Bike prévoit l’embauche de nouveaux salariés pour la saison estivale. Avec une charge de lavage pouvant atteindre jusqu’à 50 motos par jour, un prochain centre de lavage 2 roues est prévu dans l’est parisien, probablement à Vincennes puis lancement à l’étude d’une master franchise.

Bon courage pour la suite de l’aventure Clean Bike.