Previous month:
février 2009
Next month:
mai 2009

Les motos-taxis veulent être reconnus

Taxi Moto Parisien Ils ont gare leurs lourdes motos devant le Conseil d’Etat, place du Palais-Royal à Paris (I e r ). Et n’en sont repartis qu’une heure plus tard, après avoir exhibé leurs papiers professionnels et égrené la liste de leurs revendications. Mardi, quelque 150 pilotes de motos-taxis indépendants ont manifesté pour la reconnaissance de leur profession.

Une profession toute nouvelle et encore aujourd’hui victime d’un vide juridique.

Au cours du rassemblement de mardi, les motards ont d’abord dénoncé le « harcèlement policier » qu’ils subissent. « Nous sommes traités comme des clandestins, s’agace Denis Darnault, l’un des porte-parole des quelque 250 chauffeurs de motos-taxis parisiens. On ne cesse de se faire verbaliser pour stationnement illégal ou exercice illégal de l’activité de taxi. Pourtant, on dispose tous de K-Bis (NDLR : document officiel attestant de l’existence juridique d’une entreprise commerciale) et nous payons des assurances professionnelles qui couvrent bien sûr nos passagers. »

[Lire la suite ICI]

Source: Leparisien.fr - Catherine Balle


Transporteurs de personnes à moto indépendants, ils tentent d’exister à côté des taxis automobiles. Avec énormément de difficultés…

Taxi moto France TV Près de 200 transporteurs de personnes à moto indépendants ont manifesté, le mardi 21 avril à Paris, entre la place du Palais-Royal et le siège de France Télévision (dans le 15e arrondissement). Une manifestation réussie, la profession comptant environ 220 sociétés créées par des travailleurs indépendants.

Un article met le feu aux poudres. C’est un article du quotidien Le Parisien, daté du 16 avril, qui a provoqué le rassemblement. Il est écrit ceci : « Depuis son apparition au début des années 2000, l’activité de moto-taxi n’est pas du tout réglementée. Conséquence de ce vide juridique : les sociétés sérieuses côtoient les chauffeurs clandestins qui racolent à la sortie des gares et des aéroports. »

[Lire la suite ICI]

Nicolas Grumel - 22/04/2009

Source: Motomag.fr


Les motos-taxis à la portée de tous

Motojet Ils étaient l’apanage des chefs d’entreprise, personnalités politiques et VIP pressés. Aujourd’hui, les motos-taxis veulent toucher un public plus large… avec des petits prix.

Deux des plus importantes compagnies parisiennes de motos-taxis cassent leurs prix, en calquant leur stratégie sur les offres low-cost des compagnies aériennes.
Tandis que Citybird a créé les happy hours (entre 11 heures et 15 heures), Motocab a lancé Motojet, qui propose des tarifs cassés tout au long de la journée. Avec Motojet, on peut faire n’importe quel trajet dans Paris pour 18,50 € ou aller de Paris à Orly pour 43,50 €.

Des courses qui valent 19 € et 34 € chez Citybird (en scooter). Soit des prix bien inférieurs aux traditionnels motos-taxis (où des courses équivalentes coûtent jusqu’à 50 € et 65 €). Mais, comme dans les airs, la chute des prix s’accompagne d’un service a minima : une réservation obligatoire par Internet, une annulation impossible et des pénalités en cas de retard. 

[Lire la suite ICI]

Source: Le Parisien - Catherine Balle