Previous month:
novembre 2008
Next month:
janvier 2009

Transport - Un demi-millier de taxis supplémentaires à Paris

Taxi La Préfecture de Police de Paris distribue des licences de taxi aux candidats qui étaient sur liste d’attente. Une mesure qui est loin de faire l’unanimité.

« Nous sommes déjà assez nombreux, et le vrai problème aujourd’hui c’est la circulation dans Paris. Les gens ne trouvent pas de taxis car ils sont tous bloqués dans les embouteillages alors ça ne sert à rien d’en rajouter », se plaint Thierry, artisan taxi indépendant. Comme beaucoup de ses collègues, n’est pas convaincu que la distribution de cent nouvelles licences par mois mise en place par la Préfecture de Police de Paris est une bonne solution. « Ça ne fait que rajouter du trafic. Moi, je travaille la nuit depuis cinq ans, comme ça au moins je suis tranquille », ajoute Thierry. Entre les véhicules toujours plus nombreux, les vélos en libre-service et les voies de bus pas forcément plus rapides, pour lui la solution est ailleurs. « Il serait plus logique de mettre en place un système de péage comme à Londres pour inciter les gens à ne pas prendre leur voiture dans Paris intra-muros mais 500 taxis en plus, ça ne change rien. »

Une demande des clients

Et pourtant, l’objectif de cette mesure était d’améliorer l’offre de voitures sur Paris afin de mieux répondre aux attentes des usagers. Eloïse, 25 ans, communicante, est excédée par le manque de taxis dans la capitale : « Lorsqu’on en a besoin, et que l’on est pressé, il faut vraiment être dans les rues à fortes circulations pour en trouver un disponible. Le problème se pose aussi lorsque nous appelons les sociétés, elles mettent trop de temps à nous répondre. Je pense que plus de gens prendraient les taxis s’ils étaient plus nombreux. »

La profession de taxi est à une période charnière car beaucoup d’améliorations seront apportées dans les années qui viennent dans toutes les villes de France. L’augmentation du nombre de licences s’inscrit dans un plan beaucoup plus large présenté au mois de juin par Michèle Alliot-Marie. Ce dernier avait fait l’objet d’un protocole d’accord signé entre la ministre de l’Intérieur et les représentants de la profession. Il prévoyant par exemple la création de 5.000 taxis supplémentaires dans Paris d’ici 2012. La capitale disposerait alors de 20.000 professionnels contre 15.900 aujourd’hui. Une refonte de l’examen de capacité professionnelle de conducteur de taxi avec notamment la mise en place d’un système de formation professionnelle continue est également prévue.

Plus concrètement, la visibilité des taxis sera améliorée avec l’apparition de véhicules bicolores, harmonisés au niveau national. Le protocole prévoit aussi la création d’une voie de circulation qui leur serait réservée entre la capitale et l’aéroport international Roissy-Charles-de-Gaulle afin de fluidifier la circulation. Cet axe est en effet souvent bouché et les taxis y sont trop nombreux, le dispositif sera testé dans les deux sens de circulation à partir du premier semestre 2009.

Les motos, les autres taxis

Pour contourner le problème récurent de la circulation trop dense, des sociétés de motos-taxis, alternative judicieuse aux taxis traditionnels, se développent dans Paris. Leur argument principal est la rapidité. S’adressant à une clientèle aisée, elles ont immédiatement trouvé leurs aficionados. Pour preuve, l’entreprise CityBird ne cesse de se développer depuis sa création voilà cinq ans. Et pour séduire les sceptiques, Cyril Masson avance des arguments imparables. « Avec un équipementier moto, nous avons créé une veste sur mesure pour nos clients. Elle est plus chaude, plus longue et plus étanche que d’habitude. De même tous nos sièges sont chauffants. En ce moment, nous offrons même un kit hiver avec des gants et une cagoule en soie. » Un argumentaire commercial imparable. Malgré tout, les services de taxi-moto restent relativement chers, le prix moyen de leurs trajets dépasse de loin celui des taxis traditionnels.

Source: Romain Katchadourian - France-soir.fr


9ème édition du SALON DES TAXIS 7 & 8 FEVRIER 2009

Dans un contexte économique tendu, la profession du taxi va devoir faire face à de nouvelles mesures en 2009. Le Salon des Taxis est le meilleur moyen pour les chauffeurs de taxi de faire le point sur l’avenir de leur profession et sur les enjeux économiques qui pèsent sur leur compte d’exploitation.
Face à une situation peu favorable :                                                                                                  - Clients des grandes villes ne trouvant pas de taxis disponibles aux heures de pointe                          - Suppression de la récupération de la TIPP
- Variations importantes du prix du carburant
L’autorité de tutelle, le ministère de l’Intérieur représenté par son ministre Madame Michelle ALLIOT-MARIE, a pris l’initiative de signer le 28 mai dernier un protocole avec 7 représentants de la profession qui a pour objet de :
- Rénover les conditions d’accès à la profession de taxi (examen, formation continue)                         - Améliorer la qualité de services rendus à la clientèle (formation, équipements) 
- Augmenter le nombre de taxis disponibles (nouvel indice de création d’ADS) 
- Clarifier le champ d’application des activités des taxis et des autres acteurs du transport particulier de personnes (réglementer les motos, éradiquer les clandestins).

Ces nouvelles mesures doivent intervenir dès 2009 et les groupes de travail sont déjà en place. Mais les chauffeurs de taxi demeurent inquiets pour la conservation de leur pouvoir d’achat d’autant que ce protocole exige l’installation d’emblée de nouveaux équipements (lumineux, taximètres et covering) d’un montant d’environ 2 000 €.
Un programme de conférences destinées aux professionnels fera le point sur les changements apportés par le protocole et les sujets d’inquiétude : 
- Les changements structurels (La formation continue, tous les 5 ans, pour les Taxis)                           - Un examen revisité                                                                                                                       - - Un nouvel indice de création d’ADS). 
- Les changements d’équipement (lumineux, taximètre et covering) 
- Le cas spécifique de Paris (régulation ADP, voie sur A1, doublage/licences, Horaires). 
- La motorisation “propre” (offre constructeurs, offre carburants et réseaux de distribution).

A l’instar de ce que le salon offre à la profession tous les 2 ans, cette édition 2009 sera aussi l’occasion pour le chauffeur de taxi de rencontrer tous les fournisseurs de sa vie professionnelle, des constructeurs automobiles aux services bancaires en passant par les assureurs et la technologie embarquée (liste des exposants disponible sur simple appel). Plus de 50 véhicules présentés par les constructeurs et beaucoup de soins prodigués par les exposants font de ce rendez-vous récurent une autre façon de voir la profession et, pour les taxis, la possibilité de ressentir concrètement la portée de leur destinée professionnelle. 5 000 m2 d’exposition attendent la visite de 5 000 chauffeurs de taxi venus de toute la France (65% IDF ? 35% Province).
INFORMATIONS PRATIQUES
Lieu : Paris -Porte de Versailles Dates : samedi 7 et dimanche 8 février 2009 Horaires : 9h30 -> 18h Salon gratuit pour les professionnels : parking, accès, conférences, garderie enfants (3-10 ans).

Écrit par yamodo loumalet christelle

Source: categorynet.com


Shopping Noël au Printemps Haussmann

Similaire au service d'Urban Driver qui propose de faire votre shopping de Noël en Taxi moto, Smart vous accompagne pour faire votre shopping de Noël au Printemps.

Grâce à smart, aller faire vos courses de Noël devient magie et plaisir.

Smart

Découvrez le confort et la praticité de la smart grâce à ce service de voiturier proposé par la marque.

Sur simple appel, un chauffeur en smart vient vous chercher à domicile et vous ramène après votre shopping.

 Le service de navette est disponible les samedis 6, 13 et 20 décembre 2008 et les dimanche 7, 14 et 21 décembre 2008 (* dans certains magasins uniquement).

Ce service est entièrement gratuit et disponible au Printemps Haussmann, Nation, Rouen, Lille, Lyon, Italie, Toulon, Rennes, Marseille, Metz, Nancy et Strasbourg.

Pour réserver votre chauffeur smart, il vous suffit de prendre rendez-vous à partir du 1er décembre au 01.40.93.99.16. (réservation & conditions de l’offre par téléphone, prix d’un appel local).

* Dimanches: le 7 décembre uniquement Rouen, les 14 et les 21 décembre Haussmann, Rouen et Lyon.

Source: http://www.printemps.com/services/vos_services/index.aspx?ArticleID=18705


Shopping de Noël en Taxi moto avec Urban Driver

Taximoto_ shopping Pour les fêtes de fin d’année, vous rêvez d’un shopping dans Paris sans vous soucier des problèmes liés à la circulation et au stationnement. Urban Driver met à votre disposition une mototaxi pour vous conduire sur les plus belles avenues de la capitale.

Organisez votre journée shopping au gré de vos envies (Galerie La Fayette, Printemps, Le Bon Marché, Saint Germain des prés, le Marais, les Champs-Elysées, place Vendôme...) votre moto taxi Urban Driver est à votre disposition pour vous accompagner aux adresses les plus prestigieuses de la mode parisienne selon vos besoins et vos envies 1 heure, 2 heures, 3 heures ou plus.


Le scooter est l'avenir du deux-roues ! (Conférence 2008 de l'ACEM)

Lundi dernier, la 5ème conférence annuelle de l'ACEM s'est tenue à Bruxelles sur fond de crise économique. Son président, Stefan Pierer, également CEO de KTM, a témoigné de l'incertitude qui règne chez les constructeurs tout en demeurant optimiste pour l'avenir, porté par le formidable essor du marché du scooter.
 
20 millions de scooters en 2016 !

Stefan_Pierer Bien que réaliste, M. Pierer ne se départit pas d'un certain optimisme. Entre 2002 et 2007, le marché du scooter a augmenté de 33%, principalement en 125 cm3. C'est évident, le scooter a le vent en poupe, et ne devrait pas changer de cap de sitôt. Son succès en Italie, en France et en Espagne notamment parvient à compenser le recul des ventes de motos, à l'échelle de l'Union, depuis le milieu de l'année 2006. A cette date, près de 30 millions de deux-roues motorisés circulaient sur les routes européennes. Même si la progression de cette flotte va faiblir, elle devrait encore croître pour atteindre 35 millions de véhicules à l'horizon 2016. Parmi eux, les scooters deviendront nettement majoritaires avec près de 20 millions et donc une progression de 46% par rapport à 2006 ! Les causes sont aujourd'hui bien connues, ce "bouleversement culturel" s'explique par l'urbanisation croissante de la zone Euro, l'incapacité des transports publics à répondre aux exigences de mobilité des citoyens et l'élargissement de l'Union Europèenne qui en fait le 3ème marché mondial. Ainsi, la crise pourrait même alimenter les ventes de deux-roues urbains en général et de scooters en particulier. Rendant les déplacements des citadins plus efficaces, ils sont surtout bien moins onéreux à l'achat qu'une automobile. Devenus plus sûr avec la généralisation des ABS ou la multiplication des trois roues inclinables dans le sillage du Piaggio MP3, ils se posent alors chaque jour davantage en alternative à la petite voiture citadine. En France, Piaggio annonce avoir vendu pas moins de 265 MP3 LT250 et 555 MP3 LT 400 sur le seul mois de novembre 2008.

Par Charles Gaurier - Source: moto-station.com