Previous month:
août 2008
Next month:
novembre 2008

Shop à bord propose un service de moto taxi aux plaisanciers

Shop_a_bord Le site Internet shopabord.com n'est pas un annuaire, son concept est unique au monde. C'est le seul site qui regroupe autant de boutiques en ligne exclusivement dédié au service des plaisanciers. On peut y commander en ligne, le paiement est sécurisé et on sera livré à bord.

[...] Pour les escales, on trouvera en plus des solutions pour louer une voiture ou un vélo.
Si l’on vient naviguer en utilisant les transports publics train ou avion, on trouvera sur certains port un taxi, ou une voiture avec chauffeur que l’on peut réserver. Dans d’autre port on trouvera un service de moto taxi pour éviter les embouteillage et se retrouver rapidement à son bord. [...]

[Lire l'intégralité de l'article sur le site Nautisme Info]


Taxi moto à Strasbourg

Motoavecchauffeur_strasbourg Comme on a pu le voir ICI et LA, les motos-taxi sont en pleine expansion dans l’agglomération parisienne avec notamment la société Urban Driver.

Après Scoot'm Liberté à Angers, c'est au tour de Strasbourg de se voir offrir ce nouveau moyen de déplacement en milieu Urbain avec Vincent Braun.

Sobre, confortable et bien équipée pour transporter des bagages -jusqu'à 30 kg, mais mieux vaut éviter la garde-robe complète, trop volumineuse -, la Honda 700 Deauville de Vincent Braun séduira les citadins pressés de rejoindre les gares et aéroports ou désireux de circuler en ville et dans la CUS en échappant aux embouteillages. Eviter les aléas de la circulation  « La moto permet d'être plus mobile et d'éviter les aléas de la circulation, explique le créateur de Moto Strasbourg. Avec elle, ... [Lire la suite sur le site DNA.fr].

Abercrombie & Fitch et Dolce & Gabbana arrivent sur les Champs-Elysées

Abercrombie_02 On s'était posé la question ICI au sujet de l'implantation d'Abercrombie & Fitch en France. Il semble que ce soit désormais dans le "pipe".

Après le Suédois H&M, c’est au tour d’Abercrombie et de Dolce&Gabbana de s’installer sur la plus belle avenue du monde. En effet, après maintes spéculations, la Commission nationale d’Equipement Commercial a tranché, et autorise les deux enseignes à ouvrir leurs boutiques sur les Champs-Elysées [Lire la suite].

Source: fashionmag.com


Liaison avec Roissy... au menu du Conseil de Paris

Le Conseil de Paris se réunit lundi 20 et mardi 21 octobre. La modification du Plan local d'urbanisme et les principales orientations budgétaires seront notamment présentées aux élus [...].

De la gare de l’Est à l’aéroport Charles-de-Gaulle

Une liaison ferroviaire directe entre Roissy et la gare de l’Est : c’est le pari de CDG (Charles-de-Gaulle) express, la future ligne reliant Paris au plus grand aéroport français. Comme Londres, Oslo ou Hong Kong, la capitale française disposera alors d’un atout supplémentaire pour ses transports. Car la route est actuellement plébiscitée par les voyageurs de Roissy : 80% d’entre eux l’empruntent, en passant par les autoroutes A1 et A3, deux des voies les plus encombrées d’Europe.

Le sujet est soumis à une délibération du Conseil de Paris le 20 octobre. Soutenant le projet CDG express, la Ville de Paris demande l’enfouissement de la ligne ferroviaire sous la porte de la Chapelle, des garanties pour un meilleur fonctionnement du RER B (qui relie l’aéroport au départ de la gare du Nord) et l’aménagement d’une liaison piétonne entre les gares du Nord et de l’Est [...].

Source: http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=8581&document_type_id=2&document_id=60893&portlet_id=20214


Boers, la police des taxis

Boers La ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, annonçait [il y a quelques semaines] « l’augmentation des effectifs des Boers » * , la police des taxis, et l’élargissement de leur « rayon d’action »[...].

Record d’interpellations. Le champ d’action de ces policiers spécialisés est large puisqu’ils doivent contrôler l’ensemble des 40 000 véhicules de transport de personnes de la capitale : limousines, moto-taxis, cars… Mais la traque des taxis clandestins, parmi les 15 900 professionnels de la capitale, est leur plus importante mission. En 2005, ils avaient arrêté 43 faux taxis. Ce nombre n’a cessé de progresser : 63 en 2006 et 73 en 2007.
Depuis le début de l’année, ils en ont interpellé 89 (+ 57 %). Un record absolu !

Effectifs multipliés par quatre. Pour venir à bout des 200 à 250 taxis clandestins qui circulent dans Paris, selon la préfecture de police (1 000 selon des professionnels), les 18 Boers actuels seront dès mercredi renforcés par 15 policiers. Et, dès octobre, une nouvelle vague de 15 hommes déferlera sur la capitale. « Dès que possible, nous serons 70 », indique Pierre Pipperis, le responsable.

Compétence élargie. Jusqu’ici compétents uniquement dans Paris intra-muros, les Boers pourront prochainement intervenir dans les 86 communes de la petite couronne ainsi que dans les aéroports de Roissy et d’Orly. Une brigade de nuit va aussi être créée : c’est à l’heure de la fin du métro que les chauffeurs clandestins sortent de l’ombre. Et pour cause : jusqu’à présent, les Boers n’opéraient qu’exceptionnellement la nuit tombée.

*Boers : c’est ainsi que les Russes blancs émigrés à Paris désignaient les policiers. Il s’agit en fait d’une déformation du mot « bourre », un terme d’argot du début du XX e siècle, synonyme de « flic ».

Source: Le parisien


20 km de Paris - Mission accomplie

2008 Au lendemain de la 30° édition des 20 km de Paris dont j'ai parlé ICI, j'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai atteint mon objectif in extremis. Après 1h51mn54s en 2006, 1h41mn56s l'année dernière, j'avais fixé mon objectif pour cette année sous la barre des 1h40mn.

L'objectif paraissait atteignable mais il est vrai que mon temps depuis le début de l'année est consacré à 100% au lancement de ma société "Urban Driver". Du coup mon entrainement n'était pas aussi affuté que l'année dernière. Il a alors fallu puisé dans les ressources mentales pour boucler les 20 km en 1h39mn59s; une petite seconde qui fait toute la difference.

Je passe les 10km en 49mn28s et les 15km en 1h14mn50s. Les calculs sont simples, pour atteindre l'objectif des 1H40mn, il faut courrir en 5mn au km. Donc au 10°km, j'avais 32sec d'avance et au 15°km 10 sec d'avance, autant dire que l'avance se reduisait considérablement. J'ai vraiment pu me rendre compte lors de cette course de l'importance des secondes. On se rend alors mieux compte de l'importance des dizième et centième de seconde qui séparent les voitures de F1 sur un tour de circuit.

Jusqu'au 15°km, je gère donc la course et j'ai en tête de relancer un peu la machine au 17°km. Seul problème, c'est à partir du 16° km que les difficultés commencent à se faire sentir. Donc l'accélération du rythme que je prévoyais ne se passe pas. Mon corps ne veut tout simplement plus accéléré. Je tente tout de même d'allonger quelque peu la foulée mais au 18°km, j'ai maintenant 10 sec de retard, je passe le 19° km en 1h35mn11s, soit encore 1 sec de perdu. Entre le 18° et le 19°, je reflechis mais ne voit pas d'issue positives à ces quelques secondes de trop et suis presque près à me dire 1h40mn et quelques sec, ce sera toujours mieux que l'année dernière.

C'est au 19° km que je vais à nouveau réflechir et me dire qu'un dernier effort pendant 1 km me permettrait d'atteindre l'objectif. Les calculs fusent, il faut que je fasse moins de 4mn et 49s lors du dernier km. C'est vraiment le mental qui rentre en jeux et permet de se dépasser au cours de ces derniers mètres et c'est l'oeil sur le chrono que je passe la ligne d'arrivée en 1H39mn59s.

Enorme satisfaction d'avoir atteint mon objectif qui fut confirmé dans l'après-midi avec les résultats officiels. J'en ai déjà presque oublié les courbatures...Téléchargement diplome_2008.pdf 

PS: merci à Vincent de m'avoir accompagner et pousser durant les entrainenement et à Jean-Francois rencontré au départ pour cette superbe collaboration durant 14 km.