Colette fait peau neuve
Boers, la police des taxis

20 km de Paris - Mission accomplie

2008 Au lendemain de la 30° édition des 20 km de Paris dont j'ai parlé ICI, j'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai atteint mon objectif in extremis. Après 1h51mn54s en 2006, 1h41mn56s l'année dernière, j'avais fixé mon objectif pour cette année sous la barre des 1h40mn.

L'objectif paraissait atteignable mais il est vrai que mon temps depuis le début de l'année est consacré à 100% au lancement de ma société "Urban Driver". Du coup mon entrainement n'était pas aussi affuté que l'année dernière. Il a alors fallu puisé dans les ressources mentales pour boucler les 20 km en 1h39mn59s; une petite seconde qui fait toute la difference.

Je passe les 10km en 49mn28s et les 15km en 1h14mn50s. Les calculs sont simples, pour atteindre l'objectif des 1H40mn, il faut courrir en 5mn au km. Donc au 10°km, j'avais 32sec d'avance et au 15°km 10 sec d'avance, autant dire que l'avance se reduisait considérablement. J'ai vraiment pu me rendre compte lors de cette course de l'importance des secondes. On se rend alors mieux compte de l'importance des dizième et centième de seconde qui séparent les voitures de F1 sur un tour de circuit.

Jusqu'au 15°km, je gère donc la course et j'ai en tête de relancer un peu la machine au 17°km. Seul problème, c'est à partir du 16° km que les difficultés commencent à se faire sentir. Donc l'accélération du rythme que je prévoyais ne se passe pas. Mon corps ne veut tout simplement plus accéléré. Je tente tout de même d'allonger quelque peu la foulée mais au 18°km, j'ai maintenant 10 sec de retard, je passe le 19° km en 1h35mn11s, soit encore 1 sec de perdu. Entre le 18° et le 19°, je reflechis mais ne voit pas d'issue positives à ces quelques secondes de trop et suis presque près à me dire 1h40mn et quelques sec, ce sera toujours mieux que l'année dernière.

C'est au 19° km que je vais à nouveau réflechir et me dire qu'un dernier effort pendant 1 km me permettrait d'atteindre l'objectif. Les calculs fusent, il faut que je fasse moins de 4mn et 49s lors du dernier km. C'est vraiment le mental qui rentre en jeux et permet de se dépasser au cours de ces derniers mètres et c'est l'oeil sur le chrono que je passe la ligne d'arrivée en 1H39mn59s.

Enorme satisfaction d'avoir atteint mon objectif qui fut confirmé dans l'après-midi avec les résultats officiels. J'en ai déjà presque oublié les courbatures...Téléchargement diplome_2008.pdf 

PS: merci à Vincent de m'avoir accompagner et pousser durant les entrainenement et à Jean-Francois rencontré au départ pour cette superbe collaboration durant 14 km.

Commentaires