Quand Sarkozy draguait les taxis
La guerre des motos-taxis aura bien lieu

Swarovski relooke ses enseignes

Swarovski démarre l’année 2008 tambour battant. En janvier dernier, Swarovski lançait un nouveau style de magasin à Londres. Le Cristallized Cosmos and Lounge, où l’interactivité prime. Désireuse de mettre ses clients dans les meilleures dispositions, la marque offre aussi un nouveau look à ses enseignes en collaboration avec le designer Yoshioka.



En quête de renouveau, Swarovski poursuit son développement avec un nouveau concept permettant aux clients de créer leurs propres bijoux. Le 18 janvier dernier, dans le quartier de Regent Street à Londres, la griffe ouvrait son premier magasin Cristallized Cosmos and Lounge, où l’expression individuelle prend une place prépondérante.

Sur 300 mètres carrés, le groupe propose aux visiteurs une gamme de kits prêts à l’emploi autour de cinq thèmes précis : glamour, nature, classique, moderne et romantique. Parallèlement, quatre collections correspondant aux tendances du moment sont présentées.

Le premier étage est réservé à la libre expression et à l’envie des visiteurs. Deux logiciels sont mis à disposition des créateurs d’un jour afin qu’ils trouvent et définissent leur style. Design Studio les aide dans leur quête créative, pousse à la personnalisation et balise la commande éventuelle des bijoux Crystallized. Le programme Personal Stylist permet quant à lui d’assortir les formes, couleurs et motifs des cristaux, à la couleur des yeux, de la peau, aux traits du visage, pour parvenir à un profil collant au plus près à celui des utilisateurs.

Autre étage, autre ambiance. Au second, l’espace détente offre un lieu convivial pour boire un verre, ou manger un morceau. Sur une table rectangulaire reposent des centaines de pierres incrustées. Des chaussures vintage sont posées dans des assiettes. Ce salon présente aussi les toutes dernières informations du monde de la mode, du design et de la création. La surprise ne s’arrête pas là. Régulièrement, le Lounge accueillera des ateliers, des présentations de tendances et des expositions centrées sur le design. D’autres ouvertures sont prévues cette année à Shanghai, New-York et Paris.

Au même moment, le groupe s’est attaché les services de Tokujin Yoshioka afin de donner une nouvelle orientation à la décoration de ses boutiques. L’intérêt ? Mettre en valeur ses propres collections de bijoux, accessoires ou autres objets de décoration intérieure en cristal.

De l’idée au projet, le pas a été franchi. Au centre du concept, une forêt de cristal (crystal forest) souligne les possibilités illimitées du matériau vedette de la marque. A l’intérieur des boutiques, les murs sont faits de prismes blancs réfléchissants en relief. Les vitrines s’intégrent dans les murs afin de présenter les produits dans leur propre élément. A l’intérieur de ces écrins reposent des figurines en cristal ainsi que des bijoux.

Un éclairage indirect et des diodes électroluminescentes offrent une ambiance feutrée dans laquelle la mise en valeur des objets est indéniable. Du plexiglas à la laque blanche en passant par un miroir poli en acier inoxydable, tout le mobilier sur lequel sont présentés les objets, a été conçu par Yoshioka.

Le public a commencé à découvrir ce nouvel univers avec l’ouverture à l’automne dernier de trois magasins à Londres (Regent Street), Hong-Kong (Harbourg City) et Boston (Prudential Center). Cette nouvelle décoration intérieure sera intégrée progressivement aux autres enseignes. La plus aboutie d’entre elles prendra ses quartiers à Ginza, dans la capitale nippone.

Par Julien Leduc

Source: fashionmag.fr

Commentaires