MEMBRES DU GOUVERNEMENT VILLEPIN - 30 MAI 2005
Les entreprises du Cac 40 et leurs dirigeants - 09/07/2005

Introduction à la fonction Achat

1) Terminologie de base : Achats et Approvisionnements

Achats et Approvisionnements, les deux termes sont bien souvent confondus dans le langage courant alors qu’ils recouvrent des notions bien différentes.

La fonction achats est la définition (avec les utilisateurs finaux) des produits à acquérir, la recherche des produits et des fournisseurs, la sélection des fournisseurs selon différents critères (quantité, caractéristiques des produits, livraisons, modalités de paiement) et la négociation des contrats.

La fonction approvisionnement consiste quant à elle à gérer le contrat signé entre l’acheteur et le vendeur, et à faire respecter les engagements pris par ce dernier.

« Pour simplifier, l’acheteur doit répondre aux questions : Quels produits ? Quels fournisseurs ? A quel prix ? selon quelles modalités ? Alors que le responsable approvisionnement doit décider de combien et quand ? » [1]

2) Place de la fonction achat dans l’entreprise

Selon les directeurs Achat, le poids des achats dans leurs groupes varient entre 30 et 70% de leurs chiffres d’affaires, les volumes d’achats traités sont donc énormes. 

Petit calcul pour mieux se représenter l’importance des achats et donc ses enjeux stratégiques pour l’entreprise:

« Si l’on retient le cas extrême ou les achats représentent 70% du chiffre d’affaires et que l’entreprise a une marge nette de 3%, imaginons alors que l’on réduise le coût globale de ses achats de 5%, toute chose égale par ailleurs, la marge nette augmentera de 3 points et demi pour passer alors à 6.5% : elle fait plus que doubler. Avec des coûts essentiellement variables, il faudrait plus que doubler les ventes pour arriver au même résultat ! »

(Source : AYEL M., Les Achats, Paris, Elenbi Edition, 2003)

Cette exemple met en avant le fait que dans une période comme aujourd’hui, ou la conjoncture est assez difficile, les entreprises sont incapables de doubler leurs ventes et vont donc s’orienter vers les achats pour faire des économies.


[1] Source : Les achats, François Champeyrol, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » 1993.

Commentaires